La loi.

Il est temps maintenant de parler un peu de la deuxième plus vielle profession du monde, à savoir celle de nos amis les avocats. Depuis la chute d’Adam, et les petits problèmes fratricides entre ses fils, l’Homme a toujours eu des différends à régler, lorsqu’il ne s’agit pas de criminalité dans son état pur. Les juges et les avocats sont sensés nous rendre Justice, bien que parfois ce soit la Justice elle-même qui est mise en accusation. Autrefois en Irlande on pensait que les problèmes de criminalité étaient dus à l’injustice du système judiciaire anglais. Toutefois, 80 ans après l’indépendance du sud de l’île il y reste encore des crimes et des criminels……Mince ! On ne peut pas dire cette fois que c’est la faute des Anglais ! Heureusement l’idéal celte reste le même, de rendre Justice, et pour cela on fait appel à l’image chevaleresque des héros légendaires du 2ème siècle, à Fionn Mac Cumhaill [fiine mac kool] et à ses chevaliers, na Fianna [na fiana].

Cothrom [kot’rum] Justice, Équité
Na Fianna [na fiana] les Fianna, les partisans de Fionn
Cothrom na Féinne [kot’rum na fée-na] justice des Fianna

Voilà pour l’idéal, toutefois la mise en pratique n’est pas toujours évidente. Le meilleur conseil est toujours de vous faire tout petit et d’essayer de passer inaperçu de an Dlí, la Loi.

‘i ngan fhíos don dlí is fearr a bheith ann’
[i nan iss don dlí iss far a ve åne]
‘il vaut mieux être un inconnu pour la Loi’
(proverbe gaélique)

Parfois cela ne marche pas et vous finissez par être repéré, il vous sera alors utile de connaître les personnages qui font la loi.

dlíodóir [dlí-o-door] juriste
breitheamh [bre’ive] juge
coiste [kishta] jury

Il y a trois dlí, trois lois : Dlí Dé la loi de Dieu, Dlí an Nádúir la loi naturelle, et Dlí na Tíre la loi du pays.

La sagesse gaélique sous-entend un quatrième cas de figure, une espèce d’anti-loi, dans laquelle il n’y a pas de loi, voir le proverbe ci-dessous. En revanche, il est déconseillé de vous y référer trop souvent car elle n’est que rarement recevable en cour de justice !

‘níl aon dlí ar an riachtanas’
[nil haine dlí èr åne riocktannasse]
‘nécessité a force de loi’
(proverbe gaélique)

dublinlawcourts

le palais de justice, à Dublin

Force est de constater que, malgré les protestations de Jean-Jacques Rousseau et son délire sur le bon sauvage, le Mal existe et il y a bien des gens mauvais. Le gaélique, qui n’est pas une langue politiquement correcte, ose le dire dans des termes très simples, ‘drochubh, drochéan’, mauvais œuf, mauvais oiseau. Un acte injuste est l’acte d’une personne injuste. Remarquons en passant la ressemblance entre le gaélique et le français, ubh [ove] et œuf, témoignage des origines communes indo-européennes et préhistoriques des deux langues.

droch [drok] mauvais
ubh [ove] œuf
éan [éne] oiseau

‘drochubh, drochéan’ [drok’ove drok’éne] ‘mauvais œuf, mauvais oiseau’
(proverbe gaélique)

Si vous êtes l’auteur d’un mauvais ubh, œuf, vous plaiderez coupable ou non-coupable, selon la façon dont vous arrivez à vous arranger avec la partie adverse. Mais pour être à la fois ‘coupable mais pas responsable’ d’un mauvais œuf, il faut être un homme politique français, sinon cela reste au delà des moyens du commun des mortels.

ciontach [kiontock] coupable
neamhchiontach [nav-kiontock] non-coupable
an fhírinne [åne iirinya] la vérité
bréag [brégue] mensonge

Pour la petite histoire, en anglais, la deuxième langue officielle de la République d’Irlande, ‘prendre de la soie’ signifier être nommé à un grade d’avocat supérieur. Le petit proverbe qui suit, bien que n’ayant rien à voir directement avec la noble profession d’avocat, n’est pas complètement hors du propos.

‘Cuir síoda ar ghabhar agus is gabhar i gconaí é’
[keur chioda èr gao-èr ogueusse is gao-èr eu goni é]
mettez de la soie sur une chèvre et elle est toujours une chèvre
(proverbe gaélique)

 

à lire : Ireland of the Proverb
Liam Mac Con Iomaire, Town House, Dublin, Irlande, 1988

 

© Chronique-gaélique 2003 – tous droits réservés
Dernière mise à jour : dimanche 25 mars 2007
Un site-express réalisé gracieusement par ICS pendant la récré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *