Connaître les Comtés

C’est peut-être à la limite du géographiquement correct mais il était quand même grand temps que quelqu’un ose le faire : prendre son courage à deux mains et tenter de faire une correspondance entre les comtés d’Irlande et les régions de France. Pour bien connaître les Irlandais, il est indispensable de connaître leurs comtés.  L’appartenance à un Contae [conté], comté, joue énormément dans la vie irlandaise, de la gestion administrative du pays à, peut-être et surtout, la vie sportive. Il y existe trente-deux comtés en Irlande mais pour l’instant nous nous contenterons des onze qui se prêtent le plus facilement à un jeu de ressemblances. La manière proposée ci-dessous, bien qu’un peu brutale, a le mérite de vous aider à connaître et à situer les divers caractères territoriaux de façon claire et rapide. Alors si vous êtes prêts, partons maintenant pour un petit tour d’Irlande !

 

 

Région française Comté irlandais en gaélique avec prononciation Traits distinctifs Comté irlandais en anglais
La Normandie Árd Mhaca [arde wocka] Vergers, pommes, cidre, cités cathédrales Armagh
La Gascogne Ciarraí [kiri] Autochtones pas très futés Kerry
L’Auvergne Cabhán [kavåne] Terre assez pauvre, indigènes très radins Cavan
Paris Báile Átha Cliath [bailya aha klia] Ville capitale du pays, Autochtones assez arrogants et sur d’eux. Dublin
La Provence Corcaigh [korki] Méridional, accent chantant, Autochtones très jovials. Cork
La Bretagne Clár [klår] Champions de la musique traditionnelle  Clare
Le Pays Basque Dún na nGall [dune na ngalle] Lointain & beau, montagnes, côtes, marins Autochtones poètes et rêveurs. Donegal
La Corrèze Lúghaidh [louis] Beau, petit, méconnu, plein de légendes Louth
La Corse Maigh Eo [maille eau] Mafia Mayo
La Champagne an Mí [åne mi] Royauté (Reims et Tara) Meath
Le Roussillon Cill Chainnigh [kill kannigui] Villes moyenâgeuses (Kilkenny, Carcassonne) Kilkenny

 

 

Quelques qualités humaines de base distinguent les divers irlandais et leurs comtés. Les deux qualités suivantes sont considérées comme les plus importantes, à tel point qu’elles sont entrées en gaélique et sans traduction dans la langue anglaise des Irlandais.

glic [glik] malin
fláithiúil [flahule] généreux, grand seigneur

Par exemple, les habitants du comté de Cabhán sont considérés très glic mais, comme la cigale de la Fontaine, peu fláithiúil. En revanche, ceux de Dún na nGall sont réputés pour être très fláithiúil alors que ceux de Ciarraí ne sont pas connus pour être excessivement glic.

Chaque conté a son histoire et ses chansons. Voici un extrait d’une chanson du contae an Chláir, le comté de Clare, à l’ouest du pays. Cette chanson enfantine rigolote est très classique : un enfant supplie sa mère de le laisser aller à la foire dans le comté de Clár mais celle-ci lui dit qu’il faut attendre qu’il ait l’âge de treize ans.

‘Beidh aonach amárach i gContae an Chláir (3 fois)
Cén mhaith dom é, ní beidh mé ann.’

[bé aine-ock amårock eu gonté åne klår (3 fois)
kéne ouaï dom é, ni bé mé åne]

‘Il y aura une foire demain dans le comté de Clár,
Mais à quoi bon pour moi, je n’y serai pas.’

 

Les comtés et la vie sportive

En Irlande, le « football gaélique » et le « hurling » sont de loin les sports les plus populaires. On peut même affirmer qu’ils sont une deuxième et troisième religion. Ces deux sports sont organisés au niveau du comté, d’où l’intérêt de se connaître entre comtés. Ce sont des sports d’équipe, faisant s’affronter deux équipes de quinze autour d’un ballon. Le football gaélique ressemble à un mélange de rugby, de football français et de saule. Même chose pour le « hurling », sauf que le ballon est remplacé par une petite balle en cuire et que les joueurs sont armés de bâton. Ce dernier est considéré comme un des sports de ballon le plus rapide du monde.

 

Et le rugby dans tout ça ? Certes, on en entend parler de temps en temps, surtout lors des matches internationaux mais, comme en France, ce n’est pas un sport très répandu et il y a relativement peu de clubs. En revanche, le football gaélique et le hurling sont partout, chaque petit village et hameau ayant son propre club. Quand on parle « foot » en Irlande cela fait référence au football gaélique, le football joué en France étant appellé « soccer ».

 

L’association nationale « GAA », Association des Sports Gaéliques, organise et assure le développement des sports gaéliques depuis plus qu’un siècle. Il y existe des clubs partout dans le monde, dont une trentaine en Europe continentale, voir http://europe.gaa.ie. On doit citer notamment Paris Gaels GAA qui est régulièrement champion européen de football gaélique… Bravo Paris Gaels ! Pour plus d’info : www.parisgaa.org.

 

Pour la petite histoire, la notion de comté est tellement dans l’esprit des Irlandais que la GAA continue à raisonner en terme de comté, la France faisant partie de comté d’Europe !

 

Un match de Hurling à Paris, couleur locale oblige, Paris Gaels GAA sont en bleu et rouge,
les célèbres couleurs de Paris Saint Germain.

 

© Chronique-gaélique 2003 – tous droits réservés
Dernière mise à jour : dimanche 25 mars 2007
Un site-express réalisé gracieusement par ICS pendant la récré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *