SAVOIR FRIMER

‘La frime ne paie pas’…mais peut-on en être si sûr ? La sagesse gaélique a toujours reconnu que la frime fait partie de la vie.

‘Dhá thrian den obair í an chosúlacht’
[Yå triane dene obère i åne kosoulok ]
‘Deux tiers du travail consiste à faire semblant’

Bien que le gaélique n’approuve nullement de telles tricheries, il voit quand même le coté drôle, regardons le dicton ci-dessous :

‘An té a dtéann cáil na mochéirí amach dó ní miste dó codladh go méanlae’
[åne tché a djénne kåle na mokéri amok do ni michta do kholla go mannelé ]
‘Une personne qui a la réputation de se lever tôt peut rester endormi jusqu’à midi’.

Bon, ne nous désespérons pas, le monde n’appartient pas exclusivement aux frimeurs. Tôt ou tard la justice se fait et les gens sont reconnus à leur juste valeur. Consolons-nous avec le dicton suivant :

‘Molann an obair an fear’
[molane åne aubère åne far] ‘Le travail fait la louange de l’homme’ (un bon travail glorifie son auteur)

Arrêtons-nous un moment et posons-nous la question qu’est-ce que la frime ? Existe-il un mot qui correspond en gaélique ? En fait, il est difficile d’en trouver un seul qui fasse justice au français. Peut-être que les Français sont plus doués pour la frime que les Irlandais ? Ou peut-être que les Irlandais ne voient pas la frime comme un défaut unique, mais com1944035-coq-algerme deux défauts bien distincts : le gaélique a décomposé depuis longtemps la frime en ses deux éléments constituants, à savoir la frime sonore et la frime oculaire.

Commençons avec le côté sonore. Par exemple, le collègue de bureau qui ne rate jamais une occasion de parler, de préférence à haute voix, de lui-même et de ses exploits. En bon gaélique on dit qu’il fait du bladar, du verbiage. Il semble que ce petit mot gaélique peut bien venir du latin, blaterare, babiller, et que le français a pompé la même source latine pour donner bla-bla. Par la suite tandis que nos amis les chameaux blatérent, nos amis les Français déblatérent. Les Irlandais, aussi inventifs que les Français, ont su créer sur leur île d’autres mots à partir de bla-, voir ci-dessous.

bladar [bladar] bla-bla
bladair [bladère] faire du bla-bla
bladaire [bladara] celui qui fait du bla-bla

raiméis ! [roomèche] N’importe quoi !

Regardons de près le joli mot raiméis, gaélique par excellence, et spécialement utile quand votre interlocuteur fait des discours particulièrement vides de sens. Pour la petite histoire étymologique, le Père Breandán Ó Doibhlin soutient que le gaélique raiméis vient du français ramage, mot rendu fameux par le corbeau de la Fontaine, ramené dans les becs des Normands casophages venus en Irlande au XIIIème siècle. ‘Maître Corbeau, si votre raiméis se rapporte à votre plumage’.

Une fois parti faire du bladar latin et du raiméis français, on risque sérieusement de faire du mórtas irlandais, c’est-à-dire de la vantardise. Joli mot d’origine celte cette fois, du gaélique mór, grand, donc quelqu’un qui aime faire mór, exagérer.

mór [maure] grand
mórtas [maurtasse] vantardise
duine mórtasach [dinna maurtassoque] vantard

Passons maintenant à la frime visuelle, an chosúlacht, [åne kosulokt], l’apparence. Il y a plusieurs manières de dire faire semblant, normal, il y a une infinie de manières de frimer. Mais sachons nous contenter d’une seule.

‘Níl sé ach ag cur i gcéill’
[tå ché ak èg keur eu géill]
‘Il ne fait que semblant’ (que de la geule !)

En français on dit que ‘l’habit ne fait pas le moine’, et c’est la même méfiance contre l’apparence que nous trouvons en gaélique, quoi que l’image soit un peu différente. En gaélique on sous-entend effectivement que ‘la toison ne fait pas le mouton’.

‘An sionnach i gcraiceann na caorach‘
[åne chonnoque e grakenn na khairoque]
‘le renard dans la peau du mouton’

Références
Ireland of the Proverb
Liam Mac Con Iomaire
Town House 1988

© Chronique-gaélique 2003 – tous droits réservés
Dernière mise à jour : dimanche 25 mars 2007
Un site-express réalisé gracieusement par ICS pendant la récré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *